Dompteur d’anges, de Claire Favan

17274535_10212836619333884_1109825374_n

qsdd

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

fh

Je remercie Robert Laffont et NetGalley pour ce roman.

Claire Favan est une auteure qui confirme son talent. Son Serre-moi fort avait été un moment de lecture intense. Ici, elle remet le couvert avec une intrigue qui tient en haleine et des personnages fort !

Au début on suit Max, un homme à la vie simple, qui va être condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Après avoir subi les pires tortures, il est reconnu innocent et libéré. Sauf que l’heure de la vengeance à sonner. Il est sorti traumatisé de prison, on l’a vu devenir un monstre au fur et à mesure de récit. Une fois sorti de prison, il kidnappe les enfants de ceux qui l’ont envoyé en prison, ou ceux qui n’ont rien fait pour le « sortir » de là… et il les transforme en anges vengeurs. Il va les dresser, pour devenir des monstres, des meurtriers… tout ça pour assouvir sa soif de vengeance.

Et un jour… le meilleur d’entre eux disparaît…

Le récit est fait de pas mal de bonds dans le temps, et c’est assez perturbant. On ne sait absolument pas pourquoi l’auteure décide de sauter 3 ou 15 ans d’un coup. On ne voit pas où elle veut nous emmener. Mais c’est addictif, tellement prenant et intense qu’il est presque impossible de lâcher ce livre avant de comprendre. On voit que la tension psychologique est maîtrisé, l’intrigue est très bien construite et nous mène sur des chemins où l’âme d’un enfant innocent peut devenir une arme redoutable pour le diable. Elle nous montre que les personnages, même les plus « gentils » ne sont pas ce qu’on croit. La cruauté se cache partout.

Pour ma part, pas de phrase choc, ou de gros retournement de situation dans ce récit, mais une intrigue sombre ; des personnages aux personnalités machiavéliques et une plume très efficace ! Un excellent roman !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Dompteur d’anges, de Claire Favan »

  1. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

  2. Ping : Bilan Mars 2017 | Les lectures de Salhuna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s