Throwback Thursday Livresque #20

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est France

france

Pour ce thème j’ai envie de vous parler d’un thriller qui se déroule à Paris, lors de l’Exposition Universelle avec la duologie Les abysses du temps, de Maxime Chattam.

couv12069041

Comme souvent pour ce type d’article, je vous mets mon avis du tome 1 au moment de ma lecture, avis que vous pouvez retrouver sur mon ancien blog.

« Une très bonne lecture ! Depuis que je connais cet auteur, je n’ai pas été déçu. Je n’ai lu que le tome 1 de cette intégrale.

Encore une fois il nous plonge dans une ambiance sombre, glauque comme il faut, Dans un Paris en 1900, au moment de l’Expositions Universelle. La visite de ce Paris, est vraiment magnifique. Je n’avais qu’une envie, me balader dans les rues.

Mais il y a aussi des meurtres de  prostitués. Qui s’en prend au prostitué ? Pourquoi ? En 1900, on n’a pas toutes les modernités scientifiques pour trouver les traces d’ADN, relever les indices… Ces crimes sont donc difficile à comprendre, surtout quand la police classe les affaires, alors que d’autres n’ont qu’une envie : découvrir la vérité.

Guy, un écrivain qui a connu le succès, mais qui n’arrive plus à écrire a décidé de tout plaquer sa petite vie tranquille, pour revenir vivre au plus près des gens, et en particulier auprès des maisons closes, pour trouver un sujet à son prochains romans policier. A certains moments, Guy, qui tente de découvrir ce qui arrive aux prostitués avec l’aide d’une des leur Faustine, nous fait des déductions et des analyses de comportement « à la Sherlock », des études de graphologies. Ces passages m’ont beaucoup plu. J’ai vraiment apprécié ce personnage, même si il avoue lui-même avoir « besoin » de se plonger dans cette enquête, pour des raisons plus sombre que la découverte du coupable.

Faustine aussi m’a plu, elle est forte, et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

L’auteur a réussi son coup : je n’ai pas deviné, j’ai eu des doutes pour deux personnages, mais pas pour le bon. Même si un des deux, était quand même coupable de certaines choses. Le seul regret que j’ai, c’est que la fin ne répond pas à toutes mes questions : Pourquoi le coupable a fait ça ? Comment ? Mais que s’est-il passé dans sa tête pour nous inventer ça ? Pour ceux qui l’ont lu, ils comprendront, la scène de fin, l’invention comme je l’appelle, est juste magnifique (bien que très glauque), mais j’aurai aimé en apprendre plus. « 

 

Les ravagé(e)s, de Louise Mey

19679845_10214080419028099_1170879094_n

qsdd

Des défilés de DRH adeptes du droit de cuissage à qui on accorde l’immunité, des freaks shows anatomiques récidivistes de 10 heures du matin, des beaux-pères tendancieux protégés comme devraient l’être les enfants, des larmes, des éclats de voix, des déclarations à digérer avec une citrate de bétaïne, des victimes suspectées d’être coupables et vice-versa… C’est la promenade de santé d’Alex. Alex est flic, mère célibataire et sobre, contrairement à ce qu’une analyse de ses déchets domestiques pourrait laisser croire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Épaulée par Marco, supervisée par le commissaire Blondeau, entourée d’une flopée de flics et de techniciens au teint bistre des mauvais cafés avalés à la chaîne et des lendemains de cuite, et bientôt filmée par un jeune loup soi-disant documentariste, on pourrait la croire blasée. Mais dans le flot régulier des plaintes pour harcèlement, viol et autres attentats à la pudeur, deux cas récents ont joué à créer des remous. Deux agressions et un refus net de porter plainte. Question d’honneur. À partir de là, difficile d’avancer sans encombre. Mais le caractère extraordinaire de l’événement mérite qu’on s’y penche. Peu importe le temps que ça prendra. Peu importent les moyens minables mis en œuvre, les systèmes de pensée déficients, les mauvaises habitudes.

 

fh

Comme très souvent maintenant, j’ai lu ce roman en Lecture Commune avec Marine et Maëva, une expérience qui nous permet de partager nos impressions en même temps.

C’est un roman que je voulais lire depuis sa sortie en grand format, j’ai attendu et ai profité de ma rencontre avec l’auteure pour lui prendre en poche. C’est une auteure très gentille, qui nous a prévenu que son roman n’était pas pour tout le monde.

Et effectivement ! Ce roman parle de crimes sexuels, dans la société que l’on connait aujourd’hui. Une société où les femmes sont considérées comme des objets par les hommes : on te siffle dans la rue parce que tu a une jupe, on te met la main au fesses, on te demande de coucher pour être augmenter, tu es « obligée » de coucher avec ton mari. Tous les jours des femmes se font violer ou tuer juste parce que ce sont des femmes. Nous vivons dans une société machiste (jusque dans les lois), et l’auteure à travers son intrigue a réussi à nous le montrer. Un petit côté féministe qui m’a vraiment plu.

Ici, son équipe enquête sur un viol, mais ce n’est pas une femme la victime, c’est un homme. Un homme hétérosexuel(ce qui défit toutes statistiques), qui est à même de se défendre car il sait se battre (muscu, boxe…). Ce qui m’a frappé, c’est qu’on soit justement choqué qu’un homme se soit fait violer. Les femmes se font violer tous les jours, mais ça a l’air « moins grave » parce qu’habituel.

Alex et Marco, qui enquêtent sur cette agression ont beaucoup de difficultés à trouver des indices, surtout que les hommes ne portent pas plaintes ou refusent d’admettre ce qu’ils ont subit, c’est donc encore plus difficile d’enquêter sur quelque chose de non reconnu. Un duo qui fonctionne très bien : un réelle amitié les relient. On apprend à les connaître au fur et à mesure du roman, et malgré certains points dérangeant dans le comportement d’Alex, je me suis attachée à ces deux personnages. Mais les autres personnages de l’équipe ne sont pas en reste, chacun a son petit quelque chose qui fait qu’on les aime bien. Leur métier est difficile, et violent mais ils se tiennent les coudes.

La plume de l’auteure est réaliste et dure à certains moments, mais sans blabla et chichis, elle nous montre sans détour les atrocités que subissent les victimes. On a très peu de descriptions des lieux, on se concentre vraiment sur l’intrigue, sur l’enquête. Même les personnages, on apprend à les connaître au fur et à mesure. C’est quelque chose que j’apprécie énormément.

L’intrigue se dénoue peut-être un peu vite, et quelques questions restent en suspens, mais malgré cela c’est un roman que j’ai adoré et que je conseille pour sa thématique difficile et son style réaliste.

C’est lundi, que lisez-vous ? #34

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

 

Cette semaine j’ai lu 4 romans :

  • La seconde partie de la première intégral des Cités des anciens de Robin Hobb : sans surprise, pour moi c’est toujours excellent ! ❤
  • Miroir miroir, de Serena Valentino : sympa mais un peu trop jeunesse pour moi, je ne dois plus être le public pour ce genre de livre.
  • Les ravagé(e)s, de Louise Mey : Très très bonne lecture. Une auteure que je compte suivre. La chronique sera en ligne cette semaine.
  • A la croisée des mondes, T1, de Philip Pullman : on sent le côté jeunesse, mais ça se lit bien. J’ai bien aimé ma lecture, même si j’en attendais plus. Je lirai la suite, mais je ne sais pas quand.

 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv73099584

Au moment où je publie cet article, j’ai commencé un SP ebook : Le livre dont vous êtes la victimes, de Malo de Braquilanges. Malheureusement, la mise en page sur ma liseuse est vraiment horrible (une police mini, ou alors qui ne rentre pas dans le cadre…).Plus le fait que l’auteur a voulu un style particulier : Léopoldine=vous=moi. Sauf que je n’adhère pas à ce style, du coup, je ne sais pas si je vais le terminer car c’est vraiment compliqué à lire…

Que vais-je lire ensuite ?

J’aimerai lire un roman de Brandon Sanderson, pour une LC sur le groupe de la Fantasy, mais je ne sais pas encore lequel.Puis en LC avec les copines, nous allons lire le tome 3 de W3, de Jérôme Camut et Nathalie Hug. 

Avis en vrac #7

19095919_10213781620278317_212328623_oGravé dans le sable, de Michel Bussi

Quel est le prix d’une vie ? La veille du Débarquement en Normandie, face à une mort certaine, que seriez-vous prêt à promettre pour échanger votre place ? Et que vaudra cette promesse, après la guerre, alors que tous les témoins seront morts ou disparus ? Lorsqu’une jeune veuve, Alice Queen, découvre des bri­bes de vérité, vingt ans plus tard, que peut-elle prouver ? Alice décide pourtant de fouiller le passé et de s’engager dans une quête improbable qui va la mener de la Normandie aux quatre coins des Etats-Unis… Au péril de sa vie ! Accidents, disparitions, meurtres se succèdent…

Mon avis : J’ai maintenant lu plusieurs Bussi, et il en m’en reste que très peu pour être « à jour » dans les publication de l’auteur. J’apprécié énormément son style, qui est toujours très agréable, et on n’a presque pas l’impression de lire des romans « à suspense ». Dans Gravé dans le sable, j’ai ressenti un peu plus ce côté classique du roman policier, avec une enquête et un détective privé. On a un coupable à chercher, et c’est la recherche des preuves. Et pourtant, ça marche aussi bien pour moi. L’enquête suit son courts, et on ne devine pas qui est le coupable jusqu’à ce qu’on arrive au dénouement. Une bonne surprise et encore une fois une très bonne lecture.

-*-*-

19402608_10213869038783725_1526495647_oRêver, de Franck Thilliez

Abigaël souffre d’une narcolepsie sévère qui lui fait parfois confondre la réalité avec ses reflets chimériques. De nombreux mystères planent autour de la jeune psychologue, notamment concernant un accident dont elle est miraculeusement sortie indemne.

Mon avis : Une sortie poche que j’attendais avec impatience. Et aussitôt acheté, aussitôt lu. Je ne regrette absolument pas, c’est une lecture qui m’a beaucoup plu. La façon dont l’auteur a abordé son intrigue m’a un peu dérouté au départ, mais c’est justement tout l’intérêt du roman : faire douter le lecteur du début à la fin sur la réalité et et le rêve. Et ça a marché ! Tout au long du roman je me suis demandé sur Abigaël rêvait ou pas, si ce qui lui arrivait était réel ou si elle perdait complètement pied. On s’attache à elle pour cette raison, elle est vulnérable et on veut la soutenir, la rassurer alors que nous même on se met à douter de tout et de tout le monde. L’auteur a encore su me surprendre avec ce one-shot.

-*-*-

19579028_10213979094855058_476321181_oAvec tes yeux, de Sire Cédric

Thomas ne croit que ce qu’il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Mon avis : Ça faisait un moment que je n’avais pas lu de Sire Cédric, mais là ! Comment vous dire que j’ai adoré à un point !  L’histoire avec sa touche de paranormal nous emmène dans une intrigue sanglante et angoissante. On se prend d’affection pour Thomas, ce jeune homme à qui il arrive des événements très étrange. Il voit à travers les yeux d’un monstre, mais comment et pourquoi ? Ce roman est addictif, une fois commencé, c’est très difficile de le lâcher. On veut absolument comprendre ce qui se passe. Et cette fin ? Je ne m’y attendais pas du tout, jusqu’au dernier moment je n’y ai pas cru. Mais voilà l’auteur nous torture jusqu’au bout pour notre plus grand bonheur.

C’est lundi, que lisez-vous ? #33

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

N’ayant pas fait le C’est lundi de la semaine dernière et la fin du mois étant arriver, je vous invite à aller voir mon article sur le bilan du mois, où je parle des lectures de ces 2 dernières semaines :

 

 

*-*-*

Et j’ai commencé le mois de Juillet avec une lecture que j’avais tout juste entamé en Juin : Malhorne, T1, de Jérôme Camut. Je ne peux que remercier Maëva qui nous a influencer avec ce livre. Et je la remercie doublement pour ce magnifique cadeau (c’est une belle briquette, mais tellement belle). Bref, j’ai adoré cette lecture ! La plume de l’auteur me plait beaucoup, il sait m’intriguer bien comme il faut.

19648254_10214006210092922_1616654695_o

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

18788268_10213629297630346_1878702806_n

J’ai lu en Mai la première partie de cette briquette, et j’ai décidé de lire enfin la seconde partie des Cités des anciens, de Robin Hobb.

.

Que vais-je lire ensuite ?

couv23590028

Je compte lire avec les filles en LC Les ravagées de Louise Mey. J’ai hâte de découvrir cette auteure.

Bilan Juin 2017

15857804_10212121509576587_1685972836_o

Achats/Acquisitions du mois :

Pal papier : 245 (+24)

Pal Ebook : 153 (+22)

Le mois de juin a été catastrophique pour la Pile à lire, autant la Pal papier que la Pal ebook a pris un envol. (Heureusement que ça ne me culpabilise plus d’avoir autant de livre qui m’attendent ^^)

Plusieurs raisons à cette augmentation de fou, mais surtout deux choses : le salon du livre de Saint Maur en poche, et la grosse opération Bragelonne à 0.99cts les ebooks.

  • Je commence avec les vides greniers ou les trouvailles d’occasions : petite pêche ce mois ci: 19576251_10213978986292344_876910425_n

 

  • Les livres neufs achetés/reçus hors salon : 19551157_10213978984292294_1585613790_n

 

  • Et… les livres du salon de Saint Maur en poche :

19551796_10213978965651828_2077866730_o

Ça fait beaucoup vu comme ça, mais il y a « seulement » les 16 premiers en vertical que je me suis achetée. Les autres, ce sont des cadeaux (mercii les filles ❤ ), des échanges, des gains concours ou des livres gratuits que l’on a eu à la caisse.

 

  • Je n’ai pas été chercher chaque photo de chaque ebook, mais il y a des thrillers et de la fantasy principalement 😉

.

Bilan lecture : 

12 livres et 4 mangas, soit 7453 pages.

Vous retrouverez mon avis sur W3, T2 et Une forêt obscure dans l’Avis en Vrac #6

Purity, de Jonathan Franzan a été lu dans le cadre de la masse critique babelio

  • Le cycle des démons, T2, de Peter V. Brett : un tome plus difficile à lire, mais pas moins intéressant. Certaines « traditions » ou conditions de vie m’ont un peu rebuté. Les femmes sont considérées comme des moins que rien, juste bonnes à faire des enfants. Mais sinon l’histoire est toujours très prenante, et j’ai très envie de continuer la série.
  • Gravé dans le sable, de Michel Bussi : Un roman plus classique dans son enquête, mais l’auteur arrive toujours à me surprendre. Donc encore une réussite avec ce titre. Même si il ne détrône pas mes titres chouchous, il reste une très bon roman.
  • Le dernier jour du reste de ma vie, de Virginie Grimaldi : je lis très peu de Chick-lit, parce que j’ai du mal avec ce genre de roman, où la femme est culcul jusqu’au bout des orteils. Ici, j’ai été surprise, et dans le bon sens ! Je me suis prise d’afection pour les 3 femmes de ce petit roman, et j’ai été triste de les quitter à la fin. C’est un roman feel-good, parfait pour l’été, sur la plage… bref, de l’humour et pas de prise de tête !
  • Le tome 7 de Charley Davidson, de Darynda Jones : toujours aussi déjanté ! Charley continue de me faire rire, et que c’est bon ! Hâte de lire la suite, même si je sais qu’à partir du 8 ça change un peu… A voir
  • Rêver de Franck Thilliez : Un roman surprenant, où le doute est toujours là, à savoir si on est dans le rêve ou la réalité. Ce n’est pas facile au début, car l’auteur nous « perd » dans un espace temps restreint, mais entre les aller/retour et les moments de veilles ou de rêves, on ne sait plus ! Pour notre plus grand plaisir. Encore une fois Franck Thilliez m’a conquise !
  • Avec tes yeux, de Sire Cédric : Excellent ! Très addictif, une fois commencé j’ai eu du mal à le lâcher. Il y avait longtemps que je n’avais pas lu de cet auteur, et c’est un vrai plaisir de l’avoir fait. il sait manier le côté suspense et touche de fantastique dans ses thrillers, et ça j’adore ! Et cette fin ?? Mais ?? Noon !!
  • Un sac, de Solène Bakowski : un roman noir sombre, où l’on est dans la tête du’une jeune fille qui a eu le malheur de ne pas être désirée par son père. C’est un roman qui se lit très vite et où le fait d’être dans la tête de la jeune fille m’a bien plu pour comprendre vraiment le comment et le pourquoi de son destin.
  • Fidèle au poste, d’Amélie Antoine : surprise ! Je n’attendais pas grand chose de ce roman et au final, dévoré en une soirée, j’ai été surprise ! Un twist dont je ne m’attendais pas m’a vraiment plu. Très bonne lecture.
  • Le secret de Pembrooke Park, de Julie Klassen : alors… une romance historique qui doit être lu quand on a la tête à lire des romances. Pour ma part, j’avais très envie d’autres choses du coup, j’ai eu du mal avec ce livre. Mais ça reste une bonne romance, avec des secrets de famille intéressants.

.

Pour finir :

J’ai passé excellent un mois de juin. J’ai fait de très belles lectures, malgré une ou deux, ça reste de belles découvertes.

Et surtout je garde un excellent souvenir de mon weekend à Saint Maur en poche. Où j’ai craqué mon slip bien comme il faut. Le budget était bien sûr préparé à l’avance, et surtout j’ai pu voir tous les auteurs que je voulais rencontrer. J’ai fait aussi de très belles rencontres de copinautes ❤ Bref, je vous laisse avec la vidéo où j’en parle et où je vous montre plus en détails ce qui a atterris  dans ma Pile à lire.

Cette année encore, Bragelonne nous a concocté une « grosse op », et même si j’ai moins acheté que l’année dernière, je profite toujours très bien de cette occasion pour acheter des livres à pas cher.

J’ai donc décidé, en Juillet et en Août de faire attention ! Vous allez me dire, je dis ça tous les mois, mais là, DÉFI ! Ce n’est pas la Pile à lire qui me fait peur, mais le budget est serré pour cet été, du coup il faut que je fasse attention. Si vous avez des idées pour m’aider, je suis preneuse 😉

Je vous souhaite à tous de très belle lecture pour le mois de Juillet !

Le Paris des Merveilles, de Pierre Pevel

qsdd

Paris, début du XXe siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

fh

Voici une série qui me tentait vraiment beaucoup, et quand les trois tomes sont sortis en poche, je n’ai pas hésité à me les prendre, et pour une fois, c’est une série qui n’a pas traînée dans ma pile à lire !

Effectivement, j’ai lu le premier tome en avril, et en mai j’ai enchaîné les deux derniers. C’est très rare que je lise les livres d’une même saga aussi vite et à la suite. Mais ici, comme ce ne sont pas des pavés, ça se lit plutôt rapidement.

Alors que dire de cette série ? J’ai adoré ! C’était presque trop court, et malgré trois tomes, je n’aurai pas été contre un tome de plus.

On est dans un Paris complètement différent de ce que l’on connait : un Paris Steampunk, rempli de magie et de créatures magiques. Des mages, des fées, des dragons… et des chats ailés qui parlent. Paris est une ville magnifique ! Je m’y voyais vraiment me promener dans ces rues pavés, ces clubs pour gentlemans mages… L’univers que l’auteur nous propose est magnifique, un pur décor du 19ème siècle comme j’aurai aimé y vivre. Ambremer n’est pas en reste, ce pays des fées et des dragons est splendide.

Dans ces trois tomes on rencontre aussi des personnages qui sont très attachants. Griffont, un mage plutôt important dans la communauté, se retrouve dans des situations assez difficile, et pourtant qui nous font sourire. Tout comme Isabel de Saint-Gil, et ses deux acolytes m’ont ait aussi rire. Un petit plus pour Azincourt, le chat ailé de Griffont ! Qu’est-ce-que j’aimerai avoir ce genre d’animal !

Cette série est un mélange de Steampunk, de magie, d’humour. Une fantasy légère mais un univers riche qui nous donne envie de nous plonger dedans.