Throwback Thursday Livresque #21

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est Tatouage

tattoo

Avec ce thème, il m’est venu une série que j’ai lu il y a trèèèèès longtemps. Je ne sais même pas pourquoi j’ai pensé à ce livre presque directement parce que je n’ai lu que les 2 premiers tomes et que je ne me souviens plus des détails. Il s’agit de Sainte Marie des Ombres, de Sophie Dabat.

couv13553886

J’ai découvert ce roman par pur hasard à l’époque quand je commençais à chercher à diversifier mes lectures. Il n’y avait que les 2 premiers tomes de sorties, et je les ai lu presque d’affilé. Je trouvais que ça changeais des romans « bit-lit » avec les créatures que l’on voyait partout à ce moment (vampires, loups garous…).

Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas continué la série quand la suite est sortie parce que ça m’avait vraiment bien plu. L’héroïne est une femme au passé difficile, qui a dû apprendre à survivre. Aujourd’hui, elle est tatoueuse (et tatouée) et doit vivre dans un univers sombre où la nuit est dangereuse pour ceux qui s’aventure au dehors.

 

Publicités

Throwback Thursday Livresque #19

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est Summer Party 

summerparty

Avec ce temps caniculaire, ce thème est parfait pour vous présenter une livre que j’ai beaucoup aimé et qui est parfait pour la lecture sur la plage : Il s’agit de Je peux très bien me passer de toi, de Maris Vareille.

111430749

Je vous mets mon avis de l’année dernière sur ce livre (article sur mon ancien blog) :

« Ce n’est pourtant pas mon genre habituel, j’ai souvent des difficultés à apprécier les romans contemporains qui se concentre sur les personnages féminins, tous les romans de comédie romantique… Mais là, je ne sais pas, j’ai adoré.

On est avec deux amies, Chloé et Constance qui mènent des vies complètement différentes. Chloé a subit une rupture avec celui qu’elle considérait comme l’homme de sa vie, et depuis elle enchaîne les nuits sans lendemain, voir avec son ex qui va bientôt se marier. Constance est plus romantique, et aimerai rencontrer le prince charmant, ou plus particulièrement Mr Darcy. Sa vie sentimentale est un désert et elle n’arrive pas à se sortir de cette situation.  Suite à un challenge entre elles, elles décident de changer tout ça.

Je me suis beaucoup retrouvée dans le personnage de Constance, cette femme assez timide mais qui a envie que sa vie change. Elle n’a pas peur d’avancer, malgré sa peur. Elle sort de sa petite vie douillette, quitte à tomber.

C’est un roman qui n’a rien de surprenant, mais qui est portée par deux femmes attachantes, fortes et déterminées à prendre leur vie en main. Deux femmes qui nous ressemblent. J’ai été charmé par le style de l’auteure qui est frais et proche de la réalité. Et c’est grâce à ça que j’ai vraiment apprécié ma lecture. Un roman feel-good, qui mélange humour et touche d’émotion. Un roman qui met du soleil en ce début d’été pluvieux. »

 

 

Throwback Thursday Livresque #18

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est Dans la poche

danslapoche

Un thème assez simple car je ne lis pratiquement que des romans au format poche, je les trouve plus pratique, et surtout moins cher. Ma bibliothèque est à 80% de livres de poches. J’ai donc eu l’embarras du choix, mais j’ai envie de vous parler aujourd’hui de La couleur de lait, de Nell Leyshon

110804348

Je suis quelqu’un qui lit très peu de romans courts car j’ai souvent du mal à avoir le temps de m’attacher aux personnages (ce qui est très important pour moi dans une lecture), mais il y a des romans qui marquent et dont je ne suis pas prête d’oublier, même si ils sont très courts. Celui ci ne fait même pas 200 pages mais ça a été un coup de coeur ❤

Dès le début, on est déstabilisé par un style d’écriture particulier : pas de majuscule, pas de ponctuation, des phrases simple… L’histoire nous est raconté directement par Mary, une jeune fille qui sait tout juste lire et écrire. C’est son histoire, sa vie qu’elle décide d’écrire. Et c’est un roman très touchant. Peu de pages, mais beaucoup d’émotion. Depuis  que je l’ai lu, j’ai envie de le conseiller à tout le monde.

Throwback Thursday Livresque #17

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est Noir et sans espoir, ou Lumière et plein espoir

blackwhite

Pour ce thème j’ai choisi le côté obscur… des romans noirs j’en lis quand même pas mal, et j’ai facilement trouvé le titre que je veux vous présenter. Il s’agit de Mauvaise étoile, de R.J. Ellory. Un auteur dont j’apprécie énormément sa plume.

101867508

Je vous mets mon avis au moment où je l’ai lu :

 » C’est un roman sombre, très dure. Qui en dit long sur la nature humaine, et le mal. La vague de meurtres qui suit les deux frères après leur fuite (évasion ? enlèvement ?) de l’établissement pénitentiaires où ils étaient est vraiment horrible, atroce… Comment peut-on en arriver à faire ça ? Comment leur « mauvaise étoile » les mène à tuer ces gens ? Qui est cette mauvaise étoile ?

Je ne parlerai pas de thriller, mais plus de roman noir, très noire même, on ne se pose pas de questions : Qui ? Quoi ? Comment ? Non, on suit les frères, les victimes qui s’entassent, le FBI qui a un train de retard, et on est spectateur de ce carnage. On ne veut qu’une seule chose : qu’ils arrivent à l’arrêter !

C’est un roman très prenant, très intense au niveau des émotions qui en ressortent. L’auteur a un style vraiment  fort pour faire ressortir les côté les plus sombres et violents des personnages. Et vraiment j’ai adoré le lire ! « 

Throwback Thursday Livresque #16

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est Printemps, belle saison, renouveau

tbtlspring

Ce n’est pas si facile de trouver une ancienne lecture pour ce thème… Du coup, j’ai décidé de choisir un roman qui même si il ne se passe pas au printemps, la couverture me fait penser au printemps. Il s’agit de La colline aux esclaves de Kathleen Grissom

couv20014918

C’est un roman qui m’a beaucoup plu, avec un thème très fort : la condition des hommes et des femmes esclaves sur une plantation au 18ème siècle. J’ai été touché par ces personnages et leur histoire. C’est un roman émouvant, et en même temps très dure car on a vraiment une vison sur tout ce que subissent les esclaves. Une très belle lecture à découvrir.

Throwback Thursday Livresque #15

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est La plus belle couverture

bellecouverture

Pour ce thème, j’ai eu un peu de mal à choisir un livre. J’ai tellement de livres dont j’adore la couverture, qu’il m’a fallu faire un choix. Comme très souvent j’aurai pu vous parler d’Harry Potter et leur magnifiques couvertures des versions illustrées. Mais, au final, j’ai décidé de vous présenter les couvertures de la série Keleana, de Sarah J. Maas, en version VO.

C’est une série que j’aime énormément. On le sait maintenant, les sorties françaises s’arrêtent au tome 3 et nous ne verront jamais la suite traduite. Alors voilà, je ne lis pas en VO ou alors je passe 30 minutes sur une pages. Mais il me fallait absolument ces livres « au cas où », parce que j’aimerai pouvoir découvrir la suite un jour. Et franchement ?! Ces couvertures ? Je les trouve magnifiques !

Throwback Thursday Livresque #14

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est un pavé de plus de 500 pages

pave500

Les pavés de me font pas peur, et j’ai même beaucoup de livres de plus de 500 pages dans ma bibliothèque. Me plonger dans un univers et m’immerger complètement pendant un bout de temps m’intéresse beaucoup plus qu’un petit livre qui aura moins de chance de rester longtemps en mémoire. Pour ce thème j’ai choisi un coup de cœur : La horde du contrevent, d’Alain Damasio. Ce roman m’a complètement soufflé ! Et je profite de cet article pour vous remettre mon avis qui date de l’été 2015, mais qui n’a pas changé.

couv67105072

—> Je ne sais pas par quoi commencer. Il y a tellement de choses à dire. Ce livre est géant. Il faut le lire au moins une fois dans sa vie.

Ce livre raconte l’histoire de la 34ème Horde du Contrevent. La dernière ? La meilleure ? Celle qui va enfin réussir ? Qu’est ce que la Horde ? La Horde c’est 23 personnages, tout plus attachant les uns que les autres, qui ont été élevés, éduqués et formés à Abeerlas, en Extrême-Aval pour accomplir la mission : aller en Extrême-Amont trouver l’origine du vent, la neuvième forme du Vent. C’est une mission à vie ! Ils ne partent pas pour quelques jours, mois où années, non ils partent pour toujours. Ils doivent contrer du bas vers le haut, face au Vent, de 10/15 à 40/50 ans.

Ca, c’est l’histoire. Vont-ils réussir ? Vont-ils échouer ? Telle est la question.

L’auteur nous propose un univers tellement riche, et abouti, qu’on ressort de cette lecture époustouflé. Son monde est dense, et original, il demande beaucoup de concentration pour saisir tout ce qu’il veut nous dire. Je pense être passé à côté de beaucoup de chose, simplement parce que je ne comprenais pas tout. Je n’ai pas tout compris sur ces explications du Vent, du Temps, de la Vie en fait. C’est par moment assez complexe, et je conseille de lire ce roman « au calme ». Je ne pense pas que j’aurai pu le lire si je n’avais pas été en vacances. C’est dire !

J’ai aussi envie de vous parler des personnages. Je ne vais pas parler de chaque personnage, il y a trop. Mais juste que chacun d’eux est important. Chaque personnage apporte quelque chose à La Horde. Par leur formation (un pour le feu, un pour le feu, un pour se défendre…) mais aussi par leur unicité dans le groupe. Chaque perte est douloureuse. Comme une amputation d’un membre. On se débrouille toujours pour allumer un feu, mais la présence d’un tel est plus importante. Surtout quand on a appris à vivre toujours ensemble.

Enfin j’ai envie de vous parler de l’originalité du texte et de l’auteur. Déjà, quelque chose de perturbant : on commence le livre à la page 700 pour finir à la page 0. Au départ, je me suis dit que c’était un petit truc comme ça en plus. Mais en fait on comprend vite ce que l’auteur a voulu faire (à moins que ce soit moi qui me suis fait une idée pour tout interpréter, c’est possible ^^ mais je vais continuer à croire ce que je pense même si c’est faux)

Enfin, au début de ce roman on peut être perturbé par les personnages, qui sont représentés par des symboles. Dans ce roman, ce sont les personnages qui parlent, qui nous raconte leur histoire. Et pour savoir qui parle, il faut se rappeler quel personnage correspond à chaque symbole. Chaque symbole est associé à son personnage en début de livre. J’avais de la chance dans mon livre il y avait un marque page, que je trimballais au début avec moi, puis au fur et à mesure on se souvient de qui est qui.

Je pense m’arrêter là pour cette chronique, je ne veux pas en dire trop, mais en même temps je n’en dis pas assez. Lisez juste ce livre, au moins une fois.  <—-