Criminal Loft, d’Armelle Carbonel

20815169_10214483612707689_995126256_n

qsdd

Sanatorium de Waverly Hills. Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort. Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé. Chacun d’eux devra vous convaincre qu’il mérite de vivre.

fh

J’ai lu ce roman en Lecture commune avec mes copines Marine et Maëva. On a maintenant l’habitude de lire au moins un livre ensemble par mois, et en ce mois d’Aoüt c’est Criminal Loft qui était prévu. C’est une lecture qui a eu des avis partagé sur la blogosphère et aussi parmi nous trois. En effet, Marine a moins aimé, Maëva ne sait pas trop si ça lui a vraiment plu ou pas, et pour ma part, j’ai beaucoup aimé.

Déjà, le speech de départ avait tout pour me plaire. Un huis clos dans un bâtiment désaffecté, des tueurs condamné au couloir de la mort pour un jeu de télé-réalité : le public choisi et vote pour celui qui gagnera le droit d’être réhabilité. Les autres ? Ils retournent dans le couloir de la mort. Qui gagnera ?

J’ai vraiment aimé ce côté huis clos, on a enfermé huit tueurs de la pire espèce dans un bâtiment ancien, abandonné et au rumeur de bâtiment hanté. Ces tueurs devront affronté pire que leur colocataire : des fantômes ? Ou seulement de la paranoïa ? Je n’en serai pas si sûr !

On suit l’histoire du point de vue de l’un des tueur, John, tueur en série. Cet homme se retrouve dans ce jeu pour pouvoir sortir de ce couloir de la mort. Nous en tant que lecteur, on le sait, cet homme est un tueur. Et si il gagne, il recommencera. Alors non, on ne peut pas l’aimer, et pourtant l’auteure a réussi à me faire m’attacher à lui ! A force de le suivre dans son aventure de ce jeu à travers ce qu’il vit, ce qu’il ressent, je n’ai pu que ressentir sa détresse, ses doutes, ses peurs…

Bien sur, un plus de ce jeu de télé-réalité, il va se passer beaucoup de choses non prévues. Entre les fantômes, les meurtres, les matons (car oui, ils restent comme en prison), et les « épreuves » du jeu, on va suivre et voir 8 candidats vivre un quotidien angoissant, peut-être plus terrible que leur cellule. Des candidats qui veulent gagner, qui se battent pour être celui qui va sortir vivant, tout ça en tentant des stratégies entre eux ou contre eux.

Ce qui m’a plu dans ce roman, c’est ce côté huis clos angoissant, qui met une pression supplémentaire sur le jeu. Un côté voyeurisme assez dérangeant aussi, qui remet en question notre positionnement sur ces jeux que l’on connait aussi à la télé (sans être autant poussé). Il a peut-être manqué un brin de suspense, et quelques révélations un peu plus surprenantes, mais pour ma part, même si j’avais deviné quelques éléments (et encore pas tous), impossible de trouver qui.

En bref, une très bonne lecture. Après Majestic murder, je retrouve ce côté dérangeant que l’auteure sait mettre en scène. C’est une auteure que je compte bien suivre dans ses prochains écrits.

2 réflexions au sujet de « Criminal Loft, d’Armelle Carbonel »

  1. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

  2. Ping : Bilan Août 2107 | Les lectures de Salhuna

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s