C’est lundi, que lisez-vous ? #37

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

  • J’ai terminé Satan était un ange, de Karine Giebel : Malheureusement, celui que j’ai le moins aimé de l’auteure. On est pas dans un thriller, mais plus dans un roman noir. Mon sentiment envers un des personnages n’a pas changé en cours de lecture, et le fait qu’il s’apitoie sans arrêt sur lui même (même si je comprend très bien pourquoi) m’a un peu gêné. Sinon, l’intrigue tient la route, et ça se lit bien.
  • Black Coffee, de Sophie Loubière : Sur les conseils de Maëva je me suis procuré ce roman et… encore une fois j’ai bien fait d’écouter ce qu’elle m’a dit ! Une excellente lecture. Un road trip très prenant sur les traces du tueur de la mythique route 66.

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv20811314

Le tome 8 de Charley Davidson, de Darynda Jones. J’avance tout doucement dans cette saga, mais j’avance… Je n’ai pas tant de retard que ça 😉

.

Que vais-je lire ensuite ?

couv29550808

Surement Le jardin des secret de Kate Morton.

Publicités

Criminal Loft, d’Armelle Carbonel

20815169_10214483612707689_995126256_n

qsdd

Sanatorium de Waverly Hills. Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort. Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé. Chacun d’eux devra vous convaincre qu’il mérite de vivre.

fh

J’ai lu ce roman en Lecture commune avec mes copines Marine et Maëva. On a maintenant l’habitude de lire au moins un livre ensemble par mois, et en ce mois d’Aoüt c’est Criminal Loft qui était prévu. C’est une lecture qui a eu des avis partagé sur la blogosphère et aussi parmi nous trois. En effet, Marine a moins aimé, Maëva ne sait pas trop si ça lui a vraiment plu ou pas, et pour ma part, j’ai beaucoup aimé.

Déjà, le speech de départ avait tout pour me plaire. Un huis clos dans un bâtiment désaffecté, des tueurs condamné au couloir de la mort pour un jeu de télé-réalité : le public choisi et vote pour celui qui gagnera le droit d’être réhabilité. Les autres ? Ils retournent dans le couloir de la mort. Qui gagnera ?

J’ai vraiment aimé ce côté huis clos, on a enfermé huit tueurs de la pire espèce dans un bâtiment ancien, abandonné et au rumeur de bâtiment hanté. Ces tueurs devront affronté pire que leur colocataire : des fantômes ? Ou seulement de la paranoïa ? Je n’en serai pas si sûr !

On suit l’histoire du point de vue de l’un des tueur, John, tueur en série. Cet homme se retrouve dans ce jeu pour pouvoir sortir de ce couloir de la mort. Nous en tant que lecteur, on le sait, cet homme est un tueur. Et si il gagne, il recommencera. Alors non, on ne peut pas l’aimer, et pourtant l’auteure a réussi à me faire m’attacher à lui ! A force de le suivre dans son aventure de ce jeu à travers ce qu’il vit, ce qu’il ressent, je n’ai pu que ressentir sa détresse, ses doutes, ses peurs…

Bien sur, un plus de ce jeu de télé-réalité, il va se passer beaucoup de choses non prévues. Entre les fantômes, les meurtres, les matons (car oui, ils restent comme en prison), et les « épreuves » du jeu, on va suivre et voir 8 candidats vivre un quotidien angoissant, peut-être plus terrible que leur cellule. Des candidats qui veulent gagner, qui se battent pour être celui qui va sortir vivant, tout ça en tentant des stratégies entre eux ou contre eux.

Ce qui m’a plu dans ce roman, c’est ce côté huis clos angoissant, qui met une pression supplémentaire sur le jeu. Un côté voyeurisme assez dérangeant aussi, qui remet en question notre positionnement sur ces jeux que l’on connait aussi à la télé (sans être autant poussé). Il a peut-être manqué un brin de suspense, et quelques révélations un peu plus surprenantes, mais pour ma part, même si j’avais deviné quelques éléments (et encore pas tous), impossible de trouver qui.

En bref, une très bonne lecture. Après Majestic murder, je retrouve ce côté dérangeant que l’auteure sait mettre en scène. C’est une auteure que je compte bien suivre dans ses prochains écrits.

C’est lundi, que lisez-vous ? #37

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

  • Criminal Loft, d’Armelle Carbonel : Un roman qui a des avis partagés, pour ma part, c’est une très bonne lecture. Une histoire assez dérangeante avec ce côté voyeurisme de télé-réalité. Une ambiance de huis clos angoissante, des criminels de la pire espèce enfermé dans un lieux abandonné, hanté…

  • Le cirque des rêves, d’Erin Morgensten : un petit pavé rempli de magie. Une très belle histoire qui tourne autour d’un cirque pas comme les autres. Un endroit qui donne envie de s’y promener et de rencontrer les personnages et leur tours. Une magnifique lecture ❤

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

couv75368455

Satan était un ange, de Karine Giebel. J’adore ce que fait cette auteure, mais pour celui ci, je suis moins emballée… Deux hommes, deux fuites ! La première fuite est plutôt intéressante, mais de savoir pourquoi aussi rapidement, et que du coup, le personnage s’apitoie énormément sur son sort, fait que arrivé à la moitié, j’ai l’impression de tourner en rond plutôt que d’avancer. Mais l’autre histoire de fuite est plus prenante !

.

Que vais-je lire ensuite ?

Je ne sais pas encore ce que je vais lire après le Karine Giebel. Je ne sais même pas vers quel genre je vais me tourner…

Avis en vrac #9

20246268_1530912483633667_2730205659061853685_n

L’heure des fous, de Nicolas Lebel

Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard… Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous…

Mon avis : J’ai gagné les 2 premiers tomes lors d’un concours organisé par Séverine Ilestbiencelivre, sur sa page Facebook, et c’est vraiment un plaisir que de découvrir cet auteur ! J’ai passé un super moment de lecture avec ce premier tome. On y découvre une équipe soudée, mené par un personnage grognon et assez macho : Mehrlicht. L’enquête en elle même n’est pas révolutionnaire du genre, mais ce sont les personnages qui font tout. Cette équipe qui m’a fait rire à certains moments, mais qui sait rester unis dans l’adversité. Une très bonne lecture qui m’a donné envie de lire la suite !

-*-*-

20622191_1548508191874096_4715248127432974775_nLe masque de l’araignée, de James Patterson

À Washington D.C, Alex Cross, un détective noir, enquête sur deux kidnappings d’enfants : celui de Michael, fils du ministre des Finances et celui de Maggie-Rose, fille d’une star et d’un financier célèbre.
Mais Cross n’est pas un détective comme les autres : il est docteur en psychologie et sa femme a été assassinée par un tueur anonyme.
Cependant, il n’est pas seul. Le FBI et les services secrets ont d’autres intérêts. Ce « masque » n’est pas non plus porté par celui qu’on croit. Qui, en définitive, le fera tomber ?

Mon avis : Un roman lu pour le groupe L’auteur du mois, sur Facebook. J’aime bien ce groupe car il me fait découvrir des auteurs. Ici, j’en ai profité pour lire ce roman qui traîne dans ma Pal depuis que j’ai ma liseuse. C’est le premier tome de la « série » qui met en scène Alex Cross, un flic noir psychologue. Je trouve ce premier tome « trop classique » pour le genre, mais c’est un livre écrit il y a longtemps (1993), et ça se ressent. L’intrigue manque de tension et les révélations ne m’ont pas surprises. Après la trame se tient, et le duo de personnage reste assez atypique pour « l’époque » : deux noirs dans la police de Washington, dont un qui est en plus psychologue, ça reste assez original. Une bonne lecture, mais sans que cela me donne plus envie de découvrir cette « série »

-*-*-

20620960_1549370225121226_7431767513339360279_n

La dame en noir, de Susan Hill

Angleterre, début du XXe siècle. Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d’Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d’organiser sa succession.
À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu’il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu’île uniquement accessible à marée basse.
Lors de l’inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d’une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie. Il l’aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s’éclipse avant qu’il ait le temps de lui parler…
Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu’il s’y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison…
Comme il l’apprendra peu à peu, une malédiction plane sur ces lieux…

Mon avis : Un roman qui traîne aussi depuis quelques années dans ma Pal. Je voulais le lire au moment de la sortie du film, et puis voilà, je ne l’ai pas fait. Je l’ai mis dans ma liste de mon ABC dans l’espoir d’enfin lire ce roman qui promettait de me faire frissonner. Malheureusement, côté frisson, c’est un peu louper, je n’ai pas eu très peur. Malgré tout, j’ai bien aimé ce roman. On reste curieux jusqu’au bout pour comprendre qui est cette dame en noir et ce qu’elle veut. Et je me suis attachée à Arthur. Ce qui lui arrive est assez angoissant, et je ne sais pas si je serai restée dans cette maison si j’avais vécu les mêmes choses que lui.

C’est lundi, que lisez-vous ? #36

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

Après quelques semaines sans C’est lundi, je reprends avec mes lectures du début du mois :

  • Le masque de l’araignée, de James Patterson : un roman policier assez vieux et trop classique dans son intrigue, qui du coup manque de suspense. Mais l’intrigue ça tient la route, et les personnages sont plutôt atypiques. Une lecture sympathique.

  • La dame en noir, de Susan Hill : un roman pour lequel j’attendais d’avoir peur, mais qui même si j’ai été tenu en haleine jusqu’au bout, la peur a fait un peu défaut. Ça reste une bonne lecture que j’ai eu envie de terminer pour connaître le dénouement !

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

20815169_10214483612707689_995126256_n

J’ai mercredi Criminal Loft, d’Armelle Carbonel en LC avec Maëva et Marine. Pour ma part, il me reste à peine 100 pages à lire, et malgré des avis plutôt mitigés, j’aime beaucoup ce que je lis. J’ai hâte de connaître la fin.

.

Que vais-je lire ensuite ?

J’hésite encore entre deux romans :

Bilan Juillet 2017

15857804_10212121509576587_1685972836_o

Achats/Acquisitions du mois :

Pal papier : 243 (-2)

Pal Ebook : 152 (-1)

Je devais rester raisonnable au mois de Juillet, et bien finalement, c’est plutôt pas mal. Seulement 3 achats (2 papiers et 1 ebook), le reste ce sont des réceptions ou des cadeaux.

Livres papiers :

  • J’ai reçu ma contrepartie pour ma participation à la campagne Ulule de Fleur Sauvage : Un cri silencieux, d’Amélie Lamiée
  • J’ai gagné Les filles bien ne tombent pas amoureuse des mauvais garçons, d’Emily Blaine, sur la chaîne d’Amandine Love Reading. Merciii ❤
  • Une petite sortie Noz et hop 2 romans des éditions Charleston à -80% (offert par ma maman) : La belle italienne, de Lucinda Riley et Le jardin au clair de lune, de Carina Bomann
  • Et lors d’une journée avec Marine Nbs-Lectures, on n’a pas pu résister, et je me suis pris 2 livres : Le jeu de Richard Laymon et Simetierre de Stephen King

Livre ebook :

couv10047044

  • Une offre qui ne pouvait pas se refuser : Boudicca de Jean Laurent Del Socorro.

.

Bilan lecture : 

10 livres et 1 abandon, soit 4675 pages.

 

Vous retrouverez mon avis sur ces livres sur le blog :

 

  • Les cités des anciens, de Robin Hobb, intégrale 1/2ème partie : Excellent. Je reste une adepte du style de l’auteur. Une plongée en plein dans l’univers des dragons et d’une quête impossible. J’aime ❤ Vivement que le suite sorte dans cette édition !!
  • Miroir Miroir, de Serena Valentino : un roman jeunesse (trop pour moi, et pour le moment où je l’ai lu) qui raconte l’histoire de la méchante de Blanche Neige. Une lecture sans plus qui sera vite oubliée.
  • A la croisée des mondes, T1, de Philip Pullman : Une lecture que j’ai longtemps repoussé, mais qui au final est plutôt pas mal. Une univers complet, même si il m’a manqué quelques infos. Peut-être encore une fois, je n’étais pas dans le bon moment pour lire de la jeunesse.

 

  • L’alliage de la justice, de Brandon Sanderson : 300 ans après Fils-des-Brumes, de nouvelles aventures dans l’univers qui a bien changé après les derniers événements. Ça se passe 300 ans après, on y a de nouveaux personnages et une intrigue très prenante. Moins dense que la trilogie mais tout aussi intéressant au niveau des métaux. Wax et Wayne forment un duo très drôle et touchant. Une belle amitié les lient. Très bonne lecture !
  • W3, T3, de Jérôme Camut et Nathalie Hug : Un dernier tome toujours autant rythmé par ses cours chapitres et de l’action sans répit. On reprend là où on a laissé les personnages à la fin du tome 2, et je peux vous dire que j’avais hâte de savoir ce qu’ils devenaient. Une fin de série excellente, je suis triste de l’avoir terminée, mine de rien on s’attache à tout ce petit monde.
  • Les filles bien ne tombent pas amoureuse des mauvais garçons, d’Emily Blaine : Une romance contemporaine agréable à lire entre deux romans plus sombres. Une découverte sympa du style de l’auteure.

 

  • L’heure des fous, de Nicolas Lebel : Un livre porté par son personnage le capitaine Mehrlicht ! J’ai complètement adhéré à sa façon d’être. Il m’a fait rire, et malgré un caractère de cochon, il tient à son équipe. J’ai adoré cette lecture ! Une très bonne découverte !
  • Le livre dont vous êtes la victime, de Malo de Braquilanges : malheureusement un abandon… une mauvaise lisibilité sur ma liseuse, et une narration originale mais difficile pour ma part.

.

Pour finir :

Un petit mois de lecture, un rythme qui redescend, mais de très bonnes lectures en général. Même de très très bonnes découvertes !

A partir de fin Juillet mon rythme redevient plus « normal ». Les vacances sont passées par là, et j’ai plutôt profité du soleil et du paysage que des livres ! En Août, j’espère retravailler un peu, donc ce sera aussi un mois plus calme.

Niveau achat, j’ai réussi mon pari, la majorité des nouveaux livres n’ont pas été acheté par moi. Seulement 2 achats neufs et un ebook à 1€. Budget OK ! On essaie de remettre ça en Août.

A bientôt !