Avis en vrac #6

18817983_10213641501415433_396044486_oLontano, de Jean-Christophe Grangé

Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l’Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de ferraille et de tessons s’accumulent : la marque de « l’Homme clou », totem de la folie meurtrière née au plus profond de l’Afrique. Le passé trouble de son père – fantôme menaçant de sales affaires enterrées – rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim’.
Saga familiale, roman psychologique et roman noir, Lontano est une plongée verticale dans les ténèbres de l’âme, roman paroxystique et vertigineux, dérangeant comme ces rites primitifs qui nous fascinent et nous effarent.

Mon avis : Pour moi, c’est un auteur chouchou. Un incontournable ! Et comme presque à chaque fois: j’ai adoré ! Centré cette fois sur un intrigue policière assez étrange : En France Erwan enquête sur des meurtres qui ressemblent étrangement à ceux de l’Homme Clou. Un homme arrêté il y a 40 ans au Congo par son père. La famille Morvan est assez compliquée, entre un petit frère drogué, une sœur qui se prostitue, le grand frère flic, le père au pouvoir, et la mère mystérieuse…
Un roman très addictif, que j’ai dévoré. J’avais hâte de voir les différents liens entre chaque éléments. Une fin surprenante, que je n’avais pas vu venir. Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre la sortie poche de la suite pour avoir les réponses aux questions qui restent en suspens.

-*-*-

18926458_10213706601722900_216858958_o

W3, T2, de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d’info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice.
Pendant que Léon Castel, l’activiste ingérable et porte-parole du site, poursuit ses actions coups de poings, une vague de meurtres violents cible des officiers de police partout en France. Alors que tout semble mis en oeuvre pour étouffer l’affaire, la Web TV est convaincue de tenir sa nouvelle bombe médiatique. Fragilisée par des tensions internes et de violentes pressions extérieures, l’équipe de W3 se retrouve bientôt plongée en plein chaos.

Mon avis : Excellent ! Ce roman se dévore à une vitesse folle. J’avais pourtant peur de ne pas me souvenir assez bien du tome 1, mais il y a un résumé spoilant au début qui a pu me permettre de me rappeler l’intrigue principale, et surtout au fur et à mesure, de retrouver les personnages, m’ont permis de vite m’immerger dans ce second tome.

Les chapitres sont très courts, et j’ai trouvé que ça donnait un rythme de fou, les pages défilent sans que l’on s’en rende compte. Et ce fut un pur bonheur de retrouver toute la troupe de W3, de nouvelles questions se posent, et certains personnages m’intriguent encore plus. Et cette fin ?!? C’est horrible de nous laisser de cette façon ! Je vais vite me procurer la suite !

-*-*-

19126181_10213781618198265_1253993446_oUne forêt obscure, de Fabio M. Mitchelli

« Je n’ai rien d’un monstre. Je suis là uniquement pour nourrir l’esprit de la forêt, en lui offrant la chair de la jeunesse. » Daniel Singleton, alias Robert Christian Hansen (1939-2014), le monstre d’Anchorage.

À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu’il torture, puis celles de son amant qu’il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu.
En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face.
Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin… Jusqu’à la forêt de Tongass, là ou le mensonge corrode tout, là ou les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.

Ce roman est librement inspiré du meurtre commis par Luka Rocco Magnotta en 2012, ainsi que des crimes de Robert Christian Hansen, qui a violé et assassiné 17 femmes entre 1971 et 1983.

Mon avis : Une petite déception…

J’ai adoré La compassion du diable du même auteur, mais ici… ça a raté. Je ne sais pas, ça n’a pas pris avec moi. Pourtant ça donnait envie cette histoire inspiré (même de loin) sur des faits réels. Mais voilà, il y a plusieurs choses qui m’ont dérangé.

Tout d’abord, on a plusieurs personnages mis en place qui ont TOUS vécu un drame. Alors on comprends ensuite que oui, ça fait parti de l’histoire, mais au départ, c’est un peu trop. Il faut se souvenir qui a perdu qui, qui vit quoi… bref, j’ai eu tendance à avoir du mal à ne pas tout mélanger. Le début est compliqué, mais une fois la moitié passé, ça commençait à aller mieux, mais pour moi c’est encore pas ça. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et c’est du coup assez compliqué d’être concerné par ce qui leur arrive.

En bref : nettement en dessous du roman précédent de l’auteur pour moi. J’en attendais trop je pense.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Avis en vrac #6 »

  1. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

  2. Ping : Bilan Juin 2017 | Les lectures de Salhuna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s