Purity, de Jonathan Franzen

18927115_10213706601562896_477096482_o

qsdd

Purity, alias Pip, ne sait pas qui elle est. Sa mère lui cache l’identité de son père et vit recluse sous un faux nom. Sans repères, criblée de dettes après son diplôme, Pip traîne dans un squat à Oakland, Californie, et se demande quoi faire de sa vie. C’est alors qu’elle rencontre Annagret, une activiste allemande qui la dirige vers Andreas Wolf, un lanceur d’alertes charismatique – lequel rappelle par bien des côtés Edward Snowden et Julian Assange. Depuis la base de son O.N.G. en Bolivie, Andreas se livre à des attaques ciblées sur internet. Alors qu’ils se rapprochent et que leur relation devient de plus en plus trouble, Andreas avoue à Pip son secret. Dans un récit époustouflant de virtuosité, Jonathan Franzen plonge dans le passé d’Andreas, qui fut un dissident dans l’Allemagne de l’Est des années 80, et jette ses personnages dans les courants violents de l’histoire contemporaine

fh

Je remercie les éditions Points et Babelio pour ce roman

Encore une fois c’est un avis qui est difficile à écrire. J’ai demandé ce roman lors d’une masse critique, mais je ne connais absolument pas l’auteur ni ce qu’il a pu écrire. Je n’en avais pas non plus entendu parler avant. J’ai choisi ce livre pour sa couverture, qui m’a tapé dans l’œil: cette jeune fille en flou superposé… et le résumé m’avait l’air plutôt intéressant.

Difficile à écrire mais pas parce que je n’ai pas aimé, au contraire. Seulement je compte parler d’un point qui peut gêné à la lecture. Il s’agit du style de l’auteur. On se retrouve dans un roman traitant d’une jeune fille qui recherche ses origines à travers diverses parties qui se concentrent sur un personnages. Dans ce roman, il n’y a pas de chapitres, seulement des parties, assez longues, (100 à 200 pages pour certains), et dont le texte est « compact ». Tout en bloc. Alors, ça peut paraître étouffant pour un roman de 800 pages. Surtout que le style de l’auteur est assez lent, il prend bien de le temps de tout exposer. Pour ma part, ça ne m’a pas gêné, mais j’ai ressenti ce ralentissement dans ma lecture.

A côté de ça, l’histoire est intéressante. L’histoire de Pip m’a plu. Chaque partie est consacré à un personnages en particulier. Pip, Andreas, Leïla, Tom, Annabel…. Chacun de ces personnages est important pour connaître l’histoire de Pip et surtout l’objectif final : connaître l’identité de son père. Dans chaque partie, on s’attarde sur la vie et la jeunesse de l’un de ces personnages et tous ont vécu plus ou moins des choses particulières, mais qui font qu’aujourd’hui ils sont tous plus ou moins liés. C’est ce qui m’a plu car même si au début je ne comprenais pas pourquoi on s’attardait sur la jeunesse d’Andreas, un homme important mais qui semble n’avoir aucun rapport direct avec Pip, on peut en suivre le fil au fur et à mesure que l’on découvre les autres.

Et c’est comme ça que je me suis prise d’affection pour Pip. Et on peut dire que si au début je la trouvais étrange, au final, à la fin ce n’est pas elle la plus étrange.

Pour finir : un roman assez lent, pour lequel il ne faut pas avoir peur de ce style un peu « compact », mais qui au final révèle une histoire très intéressante sur une jeune américaine à la recherche de ses origines.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Purity, de Jonathan Franzen »

  1. J’avoue que j’ai moi aussi un peu de mal avec le style de Jonathan Franzen. J’ai lu Les Corrections et le côté compact est bien là également. Par contre j’aime sa façon de développer le mécanisme de ses personnages. Je me laisserai bien tenter par Purity, parce que bon faut donner une seconde chance au produit, hein ! 🙂

    J'aime

  2. J’ai failli le demander aussi à la dernière MC avant de renoncer, et je crois que j’ai bien fait: les paragraphess trop compacts associés à la lenteur de l’écriture m’auraient sûrement découragée…

    J'aime

  3. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #32 | Les lectures de Salhuna

  4. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

  5. Ping : Bilan Juin 2017 | Les lectures de Salhuna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s