Ragdoll, de Daniel Cole

17500584_10212979509546050_598013467_o

qsdd

Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… Pour une fois, fiez-vous aux apparences : déjà vendu dans 34 pays, Ragdoll est LE thriller de l’année !

« À vous couper le souffle. Si vous avez aimé “Seven”, vous adorerez ! » M.J. Arlidge, auteur du best-seller Am Stram Gram

La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

fh

Je remercie NetGalley et Robert Laffont pour ce roman.

J’ai entendu parlé de ce livre et lu quelques bons avis. J’ai eu envie de le découvrir à mon tour malheureusement, ce sera un avis un peu plus mitigé que tous ceux que j’ai pu lire.

En effet, le résumé donnait vraiment envie, je m’attendais à quelque chose de vraiment pas mal avec cette idée de un seul corps et 6 victimes. Ou encore cette liste de noms de prochaines victimes… Mais voilà, pour moi, ça reste un roman policier trop classique et prévisible.

On se retrouve dans une trame pour laquelle je n’ai ressenti aucun suspense, j’aurai aimé que l’auteur me surprenne à un moment, mais malheureusement, pas de surprise. Je savais comment ça allait se passer, et ce n’était vraiment pas ce que je voulais. Un élément de l’intrigue aurait pu tout changer mon ressenti, mais non, l’auteur est resté sur le même fil tout au long et du coup, ça ne l’a pas fait pour moi.

De même pour les personnages que j’ai trouvé trop stéréotypés : on a le flic torturé pour une affaire passée, l’alcoolique, le geek, le vieux sage, le chef dure mais sympa, la flic amoureuse de flic « héros », la journaliste carriériste… bref, rien de novateur ici. Encore une fois je trouve cela dommage car même avec un schéma familier, l’auteur aurait pu amener quelque chose de différents aux personnalités de chacun, mais non. Ça reste assez prévisible, et rend du même coup, la fin assez improbable pour moi.

Ce n’est qu’un avis personnel et même si je n’ai pas adhéré à l’intrigue ou aux personnages que j’ai trouvé trop classique, le roman se lit très bien. Le style de l’auteur est fluide et permet une lecture facile du roman. Je ne conseillerai pas ce roman aux lecteurs qui lisent souvent de ce genre, mais pour débuter dans le genre, pourquoi pas.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ragdoll, de Daniel Cole »

  1. Ping : Bilan Mars 2017 | Les lectures de Salhuna

  2. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s