Phobie, de Sarah Cohen-Scali

img_0110

qsdd

Une odeur de moisi. Une cave. L’obscurité totale. Et la peur. La peur qui prend aux tripes. Cauchemar… ou réalité ? Anna ouvre les yeux et prend peu à peu conscience qu’elle n’est pas en train de faire le cauchemar récurrent qui la tourmente depuis son enfance, mais qu’elle est bel et bien séquestrée. Qui l’a enlevée ? Le croque-mitaine qui la terrorise depuis qu’elle a cinq ans, ou un homme de chair et d’os ? Chargé d’enquêter sur l’enlèvement de la jeune fille, le commandant Ferreira doit collaborer avec un psychiatre, le docteur Fournier. Son enquête est vite reliée à une autre, celle de la disparition du père d’Anna, onze ans auparavant. Onze années de silence et d’oubli à parcourir. Un voyage à rebours, au cœur d’une mémoire secrète.

Anticipation, horreur, thriller, conte de fée… Les genres se mêlent pour explorer toutes les facettes de l’angoisse.

fh

Je remercie Julie V. et les éditions Gulfstream pour l’envoi de ce livre.

 

Depuis que j’avais vu que ce livre allait sortir, j’avais vraiment très très envie de le lire. Le résumé est des plus que tentant, et cette couverture fait froid dans le dos.

Ce roman raconte l’histoire d’Anna, une jeune fille qui fait des terreurs nocturnes depuis que son père est parti quand elle avait 5 ans. Et un jour, cette jeune fille qui a peur de tout, se retrouve enlevée et séquestrée : son cauchemar prend vie. Pour Ferreira, c’est l’occasion de reprendre l’enquête sur la disparition du père qui avait été classé mais non résolu.

Anna est une jeune fille fragile, qui a des phobies depuis sa toute jeunesse : la peur du noir, du croque-mitaine. Mais ce n’est pas juste une peur « basique », de sont de vrais terreurs, le genre à ne plus pouvoir vivre « normalement ». Elle a beau aller voir des psychologues ou des médecins pour l’aider, rien n’y fait. Pourquoi Anna est autant traumatisé ? Est-ce que ça a un rapport avec son père ?

J’ai beaucoup aimé son personnage. Elle est très attachante. J’avais envie de la réconforter,. Surtout une fois que son cauchemar prend vie, là, on se sent désarmé face à sa séquestration. On veut comprendre comment, pourquoi et par qui elle se retrouve enfermée. J’aurai aimé pouvoir l’aider. Et puis au fil des pages elle prend de l’assurance et arrive à surmonter certaines de ses peurs pour en apprendre plus sur l’endroit où elle se trouve. Son personnage a une force de caractère qui m’a vraiment touché.

De même que l’enquête que l’on suit en parallèle m’a vraiment intrigué. Cette volonté de savoir ce qui est arrivé au père d’Anna : pourquoi est-il parti comme ça il y a 11 ans en laissant sa fille seule dans son lit en proie à des terreurs nocturnes ? Et pourquoi l’enquête à été très vite classé? Des questions que le commandant Ferreira osera poser maintenant alors qu’il ne l’a pas fait quand il était stagiaire lors de l’enquête il y a 11 ans. Il cherchera la vérité pour retrouver Anna. Il se sent le devoir de la retrouver.

C’est un roman qui m’a vraiment plu. Ça reste un thriller Young Adult, donc pour moi, un thriller « facile ». Les indices sont assez flagrants et je n’ai pas eu de grosses surprises au fur et à mesure des révélations puisque j’avais deviné quelques pages avant ce qu’il en était. Mais ça reste un très bon thriller, vraiment addictif, et qui m’a même fait frissonner à certains moments. Le tout est original et m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. Un vrai page turner : je souhaitais vraiment comprendre ce qu’il arrivait à Anna. La plume de l’auteur est très prenante, et je n’ai pas vu les pages se tourner. Je recommande ce roman pour les adeptes de ce genre.

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? #17

island_of_imagination_by_lulebel-d6ua97m

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane a repris la relève depuis.

Il suffit de répondre à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

Depuis le dernier C’est lundi, il y a eu quelques livres lus, mais je vais juste reprendre à partir de la semaine dernière, là où vraiment, j’ai repris un rythme un peu plus normal.

16934113_10212667725431642_156386923_n

J’ai lu Pour que tu sois mienne, de Sara Farizan. Une très belle histoire d’amour impossible entre deux femmes dans un pays où l’homosexualité est interdite. J’ai beaucoup aimé ce roman, même si il m’a manqué un petit quelque chose pour être encore plus touché.

-*-*-

img_0110

J’ai aussi terminé Phobie, de Sarah Cohen-Scali. Mon avis arrivera très vite, mais je peux vous dire que j’ai vraiment apprécié cette lecture. Un thriller young adult très addictif et qui à certains moment a réussi à me faire frissonner.

-*-*-

img_0107

Le tome 2 de La meute du phénix, de Suzanne Wright est dans la même lignée que le tome 1 : une bonne lecture sans prise de tête. Malgré le peu d’action (voir pas d’action du tout), j’ai envie de lire le prochain tome de cette série.

-*-*-

16996549_10212706402318540_686701312_n

Et j’ai terminé la semaine avec Atom[ka], de Franck Thilliez, lu en une journée pratiquement tellement j’ai adoré cette lecture ! Passer mon dimanche avec Franck Sharko et Lucie Hennebelle c’était très bon ! Les personnages sont toujours autant torturés et on ne peut pas dire que leur métier leur laisse beaucoup de plaisir ! Encore une fois un excellent tome !

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Au moment où l’article sera publié, je ne sais pas encore ce que je vais commencer. Une suite de saga sûr, mais laquelle ? A voir dans la journée ^^

.

Que vais-je lire ensuite ?

Avec Marine, en fin de semaine, nous allons lire Lux, de Maud Mayeras. Une auteure que nous apprécions énormément.

Throwback Thursday Livresque #10

Print

Un nouveau RDV qui voit le jour sur le blog de BettieRose Books. Il s’agit de parler d’une lecture plus ancienne sur un thème en particulier.

Cette semaine, le thème est la relecture.

 relecture

Pour ce thème j’aurai pu parler d’Harry Potter, puisque c’est la saga que j’ai relu des dizaines de fois. De même qu’Orgueil et préjugés, de Jane Austen. Et en dehors de ça, je relis pratiquement jamais mes livres. Seulement si j’ai commencé une saga il y a quelques années, et que pour la continuer je dois relire les premiers tomes. Mais si je devais relire UN livre, je choisirai : L’empire des loups, de Jean-Christophe Grangé.

couv52991267.jpg

Pourquoi je choisis ce livre ? J’ai commencé très tôt à lire des thrillers. Surtout grâce à mon grand père qui m’en ramenait une fois qu’il les avait lu. Et celui ci est un des premiers que j’ai lu, je devais avoir 13/14 ans à l’époque. Et même si aujourd’hui, je sais que ce n’est pas le meilleur de l’auteur, il m’avait énormément marqué. Il m’avait fait frissonner, comme aucun livre ne m’en avait fait ressentir à l’époque. Je suis tombée amoureuse de la plume de l’auteur grâce à ce livre, et depuis j’ai lu tous ces romans. Je pense que je pourrai relire ce livre, même si il y a l’appréhension de ne pas ressentir les même émotions que lors de ma première lecture.

 

Pour que tu sois mienne, de Sara Farizan

16934113_10212667725431642_156386923_n

qsdd

Sahar a 17 ans et elle est amoureuse de sa meilleure amie, Nasrin, depuis l’enfance. Les deux jeunes filles ont échangé autant de baisers volés que de promesses d’amour éternel. Mais l’Iran est un pays dangereux pour les homosexuels : Sahar et Nasrin seraient battues ou même mises à mort si leur secret était révélé.

Quand les parents de Nasrin décident de la marier, Sahar s’effondre. Son amie tente de lui démontrer que leur relation peut continuer dans le secret, mais Sahar ne peut s’y résoudre. La société ne l’autorise pas à partager la vie d’une femme. Et son cœur ne lui permet pas de partager l’amour de sa vie avec un homme. Cependant, les paradoxes d’un pays malade de sa religion fait que les mollahs lui permettent en revanche de vivre avec une femme, à la condition de devenir un homme.

Si Sahar n’est pas la première héroïne de roman confrontée à la question « Jusqu’où suis-je prête à aller par amour ? », elle est l’une des rares à se débattre avec la réponse : « J’irais jusqu’à changer de corps ».

En prenant pour décor dans une société gangrenée par les archaïsmes de sa tradition, Sara Farizan nous offre un bouleversant roman d’amour et d’apprentissage.

 

fh

J’ai reçu ce livre dans le cadre de la Masse critique sur Babelio, je les remercie ainsi que Milady pour l’envoi de ce roman.

J’ai été tenté par le résumé de ce livre qui nous promettait une très belle histoire d’amour entre deux femmes dans un pays où l’homosexualité est dangereux. En effet, Sahar et Nasrin, deux jeunes femmes, s’aiment mais n’ont aucunement le droit de vivre leur amour au grand jour : c’est interdit !

Sahar va tout faire pour trouver une solution quand Nasrin « doit » se marier. Quitte à changer de sexe car la loi et la religion le permettent.

 J’ai été touché par le récit de Sahar qui nous raconte son amour pour Nasrin. Même si quelque fois j’ai eu des doutes sur les intentions de Nasrin, on se rend vite compte qu’elle n’a pas eu le choix de se marier, et qu’elle ne souhaite en aucun cas vivre avec cet homme.

De même, l’amour de Sahar est très fort puisqu’elle va même envisager de changer de sexe pour pouvoir vivre avec Nasrin « dans les règles ». Ce roman nous plonge dans un pays où les lois sont très strictes pour les homosexuels, où l’on ne peut pas vivre comme on le souhaite sous peine de mort. J’ai été ému par ce qui arrive à ces jeunes filles, et jeunes hommes qui sont obligés de se cacher, de faire semblant… de n’avoir pas le droit d’aimer qui on veut. Mais aussi par le parcours de ceux qui ont été jusqu’à ce changement de sexe : Parveen, un homme devenu femme, est aujourd’hui heureuse, mais a énormément souffert de sa transformation. Une autre n’a pas réussi à s’adapter à ce nouveau corps. Ce sont des passages qui donnent à réfléchir.

J’ai juste trouvé que dans la narration l’auteure n’allait pas encore assez loin dans les émotions, j’aurai aimé ressentir plus de choses. Même si j’ai été bouleversé par ce récit, je n’ai pas été jusqu’aux larmes, il m’a manqué un petit quelque chose de plus fort. Cela reste une très belle histoire, forte et émouvante. La plume de l’auteure se laisse lire et découvrir, j’ai vraiment apprécié cette lecture. Un roman à lire pour une thématique difficile.

Bilan janvier 2017

15857804_10212121509576587_1685972836_oAchats/Acquisitions du mois :

Pal papier : 235 (+8)

Pal Ebook : 125 (+4)

16467180_10212454826429300_1515334160_n.jpg

  • Acquisitions papiers neufs : grâce à des cartes cadeaux, j’ai pu me faire plaisir au tout début du mois et me prendre quelques livres qui me tentaient pas mal. Mais aussi pas mal de sorties poches qui me faisaient de l’œil tout au long du mois, et je n’ai pas résisté. J’ai aussi reçu un gain concours grâce à Eliot et des livres : Une forêt obscure, de Fabio M. Mitchelli.
  • Acquisitions papiers occasions : une seule commande sur Momox ce mois ci avec 4 grands formats, que j’ai reçu en très bon état, donc je suis contente.
  • Acquisitions ebooks : j’ai encore une fois pas mal profité des offres sur Amazon, et j’ai acheté 6 ebooks dont Les pluies de Vincent Villeminot et Le loup peint de Jacques Saussey mais aussi les tomes 2 et 3 de Meg Corbyn, d’Anne Bishop…

 

Bilan lecture : 

9 livres et 1 abandon, soit 3570 pages.

 

Encore un mois de lecture mitigée. Une première semaine de janvier où j’ai lu 6 livres, avec que de bonnes lectures, ensuite un gros trou avec une lecture que j’ai préféré abandonner et une deuxième moitié de mois avec seulement 3 livres finis.

L’étoile du matin, de David Gemmell : une excellente découverte. Je comptais en faire une chronique sur le blog et puis comme beaucoup de choses, j’ai manqué de temps et d’envie d’écrire. Mais ce roman m’a fait découvrir un auteur et une plume vraiment très belle, avec des personnages attachants, un univers maîtrisé, et une intrigue surprenante ! A lire !

Levana, de Marissa Meyer : un « hors-série » qui nous permet d’en apprendre plus sur la reine des Chroniques lunaires. J’ai bien aimé ce petit plus et même si je n’excuse absolument pas le comportement de Levana, je comprends un peu plus son point de vue.

Le tome 1 de La ronde des saisons, de Lisa Kleypas : une romance plutôt agréable et détente. Une lecture sans prise de tête. Je lirai la suite avec plaisir pour en savoir plus sur les autres filles de ce groupe d’amies !

 

La suriedad, d’Estelle Faye : je compte découvrir cette auteure, et j’ai trouvé cette nouvelle gratuite, c’était l’occasion. Malheureusement, comme à chaque fois que je lis des nouvelles, j’ai beaucoup de mal à me faire une idée : c’est trop court. Je n’ai pas le temps de m’attacher aux personnages ou à l’univers. C’est dommage car c’était très agréable à lire.

Le tome 13 de L’assassin royal, de Robin Hobb : c’est la fin de ce cycle, et je suis triste ! Triste de devoir quitter encore une fois cet univers que j’aime énormément. Ces personnages que j’ai suivi depuis 13 tomes. Pour moi, cette saga reste une saga chouchou et ce n’est pas facile de quitter tout ce petit monde. Alors oui, je sais, il y a un cycle en plus, mais ce ne sera pas pour tout de suite, car je compte lire Les cités des anciens avant.

[Gataca], de Franck Thilliez : Alors là, j’ai adoré ! L’auteur nous a pondu une intrigue autour de l’Evolution, des gènes et de l’ADN : un truc de fou ! J’ai été complètement prise dans cette enquête. Et bien sûr, retrouvé Sharko et Hennebelle était aussi un vrai plaisir !

Le tome 1 de La meute du phénix, de Suzanne Wright : je m’attendais à quelque chose de pire je crois au vu des différents avis que j’avais lu, mais au final, une lecture sympathique malgré un peu trop de scènes de fesses et un vocabulaire vulgaire. J’aurai aimé un peu plus « d’action » autour de l’intrigue. Mais je compte lire la suite avec plaisir.

Que ta volonté soit faite, de Maxime Chattam : Une lecture mitigée. C’est différent des thrillers que j’ai déjà pu lire de cet auteur. Alors quelques fois c’est pas mal, là, je reste perplexe. Ce n’est pas mauvais, mais je n’ai pas ressenti ce petit truc à la Chattam. Et surtout j’ai été déçu par la fin. J’attendais de voir où l’auteur voulait nous emmener tout au long du roman, et au final, je me suis dis : tout ça pour ça ? J’ai presque eu l’impression d’une fin bâclée. Même si je suis d’accord avec lui sur certains points, ça reste pour moi, une fin « trop facile ». Donc une lecture pas mauvaise, mais il m’a manqué quelque chose.

Le tome 1 de Library Jumpers, de Brenda Drake : malheureusement je ne pense pas lire la suite de cette saga. Le résumé avait tout pour me plaire, et la couverture de ce livre est magnifique. MAIS, je n’ai absolument pas adhéré aux personnages, j’ai trouvé que les dialogues ou réactions de certaines n’étaient pas crédible, et l’univers pas maîtrisé… Un roman YA qui aurait dû se lire rapidement, mais qui a traîné suite à ces petites difficultés.

15942314_10212194671045578_460895876_n

Hiver, de Mons Kallentoft : j’ai abandonné cette lecture. Je n’y trouvais aucun intérêt pour l’intrigue. Et je ressentais une distance avec les personnages, comme un froid et ça, j’ai beaucoup de mal. Je compte lire un autre livre de cet auteur pour ne pas rester sur un echec.

 

Pour finir :

Ce mois de janvier a été particulier. J’ai fait de très bonnes lectures, mais vers le milieu du mois, je suis tombée sur 2 lectures à la suite qui m’ont fait complètement baisser le rythme. Ça, plus une « non envie » de lire, je me retrouve avec un mois assez bizarre en terme de ressenti livresque. J’espère que février sera plus joyeux ^^

Je suis sinon très contente des retours sur le challenge ABC policier/thriller. Cette année je vois beaucoup de participation et j’adore ! J’espère que ça sera comme ça toute l’année !

Pour février, c’est un mois spécial suite de sagas, je compte donc finir ou me mettre à jour dans certaines. Même si du coup, je ne prévois rien de spécial vu que mon rythme est toujours aléatoire. Je ferai au gré de mes envies !

Je vous souhaite à tous un très bon mois de Février !