Memorex, de Cindy Van Wilder

14689034_10211284132322679_1179016467_o

qsdd

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancœurs que Réha ressasse depuis un an. Au cœur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

fh

J’ai toujours du mal à aller vers les thrillers jeunesses, de peur de trouver cela trop léger.  Car comme vous le savez, je lis quand même pas mal de thrillers, et j’aime être surprise, me prendre au jeu de l’auteur et me poser mille et une questions tout en me faisant complètement avoir à la fin.

Mais j’ai entendu beaucoup de bien de cette auteure que j’ai absolument voulu la découvrir avec ce titre et non sa saga Les Outrepasseurs (mais une chose est sûr, après ma lecture de ce roman, je compte bien lire sa saga). Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ma lecture de Memorex.

Dans ce roman nous sommes dans un avenir assez proche puisque l’on se retrouve en 2022, c’est les vacances de Thanksgiving, et Réha et son frère rentre sur leur île privée pour commémorer la mort de leur mère, tuer un an plus tôt dans un attentat. Réha est complètement « chamboulée » depuis un an, et ne trouve même plus de réconfort auprès de son frère jumeau avec qui pourtant un lien très fort les réunissait. Sauf que voilà, une fois sur l’île, les vacances vont se transformés en cauchemar (du moins pire que ce qu’elles sont déjà) et Réha va découvrir des secrets autour de sa famille qui chamboulent toutes ses convictions depuis un an.

Comme je le disais au départ, j’ai eu peur d’avoir affaire à un thriller trop léger, mais au final pas du tout. On se retrouve avec une intrigue palpitante, pleine de rebondissement et de suspense. Tout comme Réha, je voulais comprendre les secrets qu’essaie de lui cacher son père et sa famille « pour son bien ». Alors certes, certains éléments m’ont paru assez simples à découvrir, mais l’auteur a su me prendre dans son intrigue et me surprendre à d’autres moments.

Je me suis aussi tout de suite attachée à Réha. Cette jeune fille a vécu un drame, et un an après n’arrive toujours pas à se remettre de la perte de sa maman. Ça, plus l’indifférence de son frère jumeau à son égard, la rend malheureuse. Personne ne voit son mal-être. Je me suis vraiment prise d’affection tout de suite pour ce personnage.

Je ne peux que vous conseiller ce roman qui m’a fait découvrir une plume très agréable à lire, captivante et surprenante jusqu’à la fin de ce livre.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Memorex, de Cindy Van Wilder »

  1. Ping : Index des chroniques | Les lectures de Salhuna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s